Subversion

Publicités

6 réflexions au sujet de « Subversion »

  1. Excellent mais Yann Barthès n’est pas commandé. Il a le pouvoir. Ces « journalistes » sont tous-puissants. Il n’y a pas de politique au-dessus ; ils sont la politique et le journalisme. Ils sont tout, en tant que saints. Philosophes, artistes, dieux. Ils sont la perfection.

  2. C’est plus insidieux que cela. Il n’est pas commandé et n’a pas besoin de l’être. Et hélas, si, il y a un pouvoir – l’oligarchie médiatique pour faire court – qui le laisse faire joujou, tant qu’il fait là où on lui dit de faire. Donc en fait de « pouvoir », ils n’ont guère que celui qu’on leur laisse sciemment, en l’occurrence celui de mystifier encore plus tout en se faisant passer pour des démystificateurs.

  3. Oui, en en effet le pouvoir c’est celui de l’oligarchie médiatique, donc selon vous Yann Barthès s’y situe en bas ? D’une part ce n’est pas mon avis (je vais dire pourquoi ensuite), d’autre part, quand bien même il s’y situerait en bas, il en ferait néanmoins partie, non ? Une sorte de sous-chef, mais un chef quand même. Et savez-vous que Yann Barthès est co-producteur du Petit Journal désormais, c’est-à-dire patron et décideur de la ligne éditorial de son usine à merde ?

  4. Cet homme me répugne au plus haut point, il est pire que un million de Jean-Michel Aphatie et de Demorand réunis. Seul la sous-merde de Libération, l’inculte et prétentieux Lilian Alemagne arrive à sa cheville.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s